ENTRE TIEN EMOI 106


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 106

 

Le jardin décline doucement au devant de La Chaume. Le tas de bois va bientôt former son bûcher de St-Jean. Je suis allé vers l’atelier, la dernière chaleur de ta présence est restée pour m’ouvrir. Comme un plan d’eau, ta poitrine nénuphar à fleur de fraise rose s’étalait hors de sa chemise.

De ta voix prise d’angine les syllabes parlent du nez, j’ai mouché l’eau de tes yeux du bout des lèvres avant d’enfoncer ma langue dans le bois.

L’or des jaunes de cadmium ayant pris toute la fenêtre j’ai mis le petit bois des carreaux en vert citron à côté de l’orange des rideaux.

Au loin recule l’étouffement des machines à avaler le tant. Les vignes tirent la colline à elles. il ne semble plus être sorti de cet endroit maudit, je le sens vraiment.

Niala-Loisobleu – 18 Juin 2019

3 réflexions sur “ENTRE TIEN EMOI 106

  1. Parole de tous avec quoi nous parlons seuls, je demande à ce jour que les évidences demeurent indemnes …Entre les hautes grappes électriques des maladies hors-saison, je demeure doucement et résolument BLEUE comme les vignes qui tirent la colline à elles, Mon….

    Aimé par 1 personne

  2. Les yeux chassieux l’orage s’approche entre les rochers qui suent. Regarde du côté de la baie, les fruits n’ont pas été mordus…
    Merci Mélie et les Livres…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.