L’ATELIER IMAGINE


528456e4ba04aeb8e5d920695a8efb5c

L’ATELIER IMAGINE

Dans le vide d’une conformité du corps, le dos tire la courbature en marmonnant une chanson du Don

L’établi un copeau dans la griffe du rabot tient, c’est plus fort que lui, le mouvement des reins comme unique cri dans la gorge

Sans compter les jours sans, les billes flottent pour les demains à venir

Bois de lit promis au ciseau de la boîte  à musique des oiseaux

Un guéridon aux jambes arqués choisit un fruitier pour les parures du corps des tiroirs de la commode

Sur les stalles à dossier haut du choeur de l’église les balustres tiennent les prières sculptées

Ton image dans le cadre de mes deux mains sort de mon porte-feuille d’arbre à soie qui fait soleil en tout tant de merde.  La scie coupe tout débordement.

Niala-Loisobleu – 13/06/19

7 réflexions sur “L’ATELIER IMAGINE

  1. Ah, si tu étais assuré seulement
    qu’un peu de ton désir passe
    à la terre, revigore l’asphodèle
    et le lys; qu’à la sève du peuplier
    ou de l’if, un reste de ton sang
    se mêle et coure de branche en branche
    avec le vent, peut-être alors
    peut-être accepterais tu comme
    le papillon, le milan, le nuage
    de ne pas peser plus que ton ombre….

    Guy Goffette

    Va, Mon, comme l’eau, et chante avec moi ce qui est…Le seul jardin qui vaille est le nôtre…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.