REMÈDES CONTRE LE TEMPS PRÉSENT


REMÈDES CONTRE LE TEMPS PRÉSENT

 

Max Jacob

 

Ombres tristes des grands crimes ombres rouges des guerriers n’en soyons pas les victimes allons nous débarbouiller

Ediles et croques édiles compétences bras en fleurs que me soient des rochers d’îles les boulevards extérieurs

S’il y survient la patrouille nous promènerons ailleurs talismans contre la trouille et baguettes chante-pleurs

Contre blessures des foules les menstrues, les pétards mandragore à chair de poule quand la lune est en son quart

Et contre les écrouelles qui rongent les coffres-forts.
Les
Sous-Produits de la
Houille qu’on nomme aussi boutons d’or

Sois l’œil rose qui séjourne dans le fond des océans sois méduse, doux néant qu’Amphitrite use et chantourne.

Max Jacob

 

 

Gisant au trottoir d’un air proscrit l’accordéon exsangue est affalé de tout son long. La nitre du pied des façades remonte aux bacs à fleurs du 7° ciel. Entre les draps sales d’une chaleur accablante la transpiration dépasse largement le vu de nez de 17 heures. Quand la croisière soupire les quais remonte en surface le corps sans vie des poissons asphyxiés. Poséidon resale les zoos du parc pour s’opposer à une rumeur what-the-fake le qualifiant de trouillard face aux pollueurs de territoires respirables Amphitrite repêche sa lyre au fond de la fausse d’orchestre pour un solo.

Niala-Loisobleu – 3 Juin 2019

5 réflexions sur “REMÈDES CONTRE LE TEMPS PRÉSENT

  1. Partis les chevaux de lumière vers des contrées de parois bleues

    et de tendres gazons à avaler avec les étoiles tout entières

    Les pelouses d’un ciel détestable restent réfractaires à satisfaire

    le moindre dieu fut-il maître de l’univers à l’origine d’un seul de tes cheveux

    ou gisant sur le dos au cœur de l’azalée

    Partout partout la peur d’un bonheur absolu poussant comme de grandes fleurs

    de sable sur la viduité

    Barbara Auzou.

    Je reste là, Mon

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.