MÛTINS BLEUS 10


Si cela ne tenait qu’à un fil

La tresse en serait plus serrée que la mèche enrubannée à la merci du premier vent

Au plomb du citron la journée ploie gaiement sa branche

Sur laquelle plument toutes les couleurs d’envol

Je sais la forte pierre qui s’applique au gué en ricochets étirés

Et la lance comme l’élan du cheval galopant en lice vaincre pour la rejoindre

Afin que le sol qui nous porte résonne des fragrances des pouls unis

Peaux nouées

Tempo t’aime-t’aime

De l’aurore vierge…

Niala-Loisobleu – 20/05/19

 

5797090891

5 réflexions sur “MÛTINS BLEUS 10

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.