Entre deux églises


Le ciel bleu-épais retient le souffle d’une envie légitime. Posant sur les cassures du sol des arbres fruitiers.

Les jarres comme des seins lourds ouverts invitent les senteurs corporelles à se moudre en une seule huile.

On sent le lièvre en embuscade parmi les plantes aromatiques se frayant un chemin entre les cailloux et les oliviers aux troncs torturés par le désir de paix. Si le lieu brûle de lui-même il montre une indicible tranquillité satisfaite. Le village s’accroche à la montagne. Gardant dans le ventre des patios cette profondeur que la ville ignore.

Dans la brume de chaleur je tire le premier clocher

Avant la cloche des oiseaux ont appelé à l’ultime prière

Un enfant dresse la tête

Ses yeux tiennent la ficelle d’un cerf-volant enroulé à la pergola babylonienne

La Palmyre en fond de scène

Une odeur de chercheurs de pétrole dresse ses puits dans l’acide regard du reptile-fouisseur. Quand de l’autocar descendent des yeux bridés je me sens transpercé par une douleur vertébrale. L’intelligence artificielle est en voyage scolaire. Écoute, je ne me trompe pas, c’est le glas.

Alors refermant mes yeux sur ma réalité, des frondaisons sort le chœur aux hautes voûtes d’une charpente de bateau renversé. Passé les chapelles blotties dans leurs niches nous voici face à l’autel. Des arums déversent l’espoir de pureté de leurs fonds baptismaux.

Niala-Loisobleu – 20/05/19

 

5797957441

5 réflexions sur “Entre deux églises

  1. Tout fait semblant dans la rue, Mon…
    Et aux terrasses, et aux balcons…Cela fait belle-lurette qu’on ne voit plus que par le prisme du raconter ce qu’on a vu…ça n’enlève rien aux tendres roses des patios ma foi, j’éprouve même une jouissance enfantine à penser qu’ils ne se donnent qu’avec mesure et uniquement aux yeux qui ne songent pas à farder…
    En parfaite mécréante, j’aime les églises comme c’est pas permis…Avec toi je passe le seuil jusqu’à l’autel…

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.