À remonter le filet


Rabattant la chaleur dans l’attache d’ombre du trou de mes moires je fus réveillé par un froid d’échine

Alentour le décharné d’arbres foudroyés dressait ses membres comme un moulin sans grain

J’ai posé ma bouche sous la première pierre pour tenir ma pensée à sa place

À peine si le filet en traîne se remplissait

N-L – 19/05/19

5797716591

6 réflexions sur “À remonter le filet

Les commentaires sont fermés.