MÛTINS BLEUS 5


Une piscine debout c’est pas vrai que ça n’existe pas, car sinon j’aurai la tête couchée restée au bord de moi. L’autre versant de soi. Mais ne pas se reconnaître m’est impossible

L’enfant se déplace dans un monde ailleurs sans jamais se perdre. Les gens , allez savoir pourquoi, aiment les attirer dans celui de la peur. Je pense qu’ils ne pardonnent pas d’avoir grandi qu’en taille.

Je suis allé plus loin que ta bouche

Envie satisfaite de te parcourir l’intérieur. Larynx, ça des cendres loin

L’absolu

Lâche son sein en millions de tétins tendus

Je suis allé à la source de ton nombril, cheminé

Tu remues en moi en explosions d’étoiles, diva, diva retrouvant la corde de la voie de surface

Amour qui pond en gouttes de vie…

Le mot juste du silence à perte de vue…

Niala-Loisobleu – 15/05/19

2 réflexions sur “MÛTINS BLEUS 5

  1. Est-elle sortie

    Elle est chez elle

    Sa maison est ouverte

    Jusqu’à leur abolition naturelle
    Il y a des différences plus séduisantes
    Entre un poing et une cloche
    Entre une pierre et une rose
    Entre la prison et l’air libre
    Qu’entre le poisson et la mer
    Le cerf et le vent
    L’homme et la femme

    Mon élément malgré les charmes du dehors
    J’entre tout s’assombrit

    Buisson des métamorphoses
    Le lit teinté d’étoiles s’étend
    Comme un automne de brebis
    Descendant vers les brumes de ma solitude
    J’ai toujours eu peur du silence
    Il y naît des rires sans raison

    Machines machinales aux roseaux de cambouis aux

    frissons figés
    L’écœurant métal doux
    Plus stérile que la cendre

    Face aux rideaux apprêtés
    Le lit défait vivant et nu
    Redoutable oriflamme
    Son vol tranchant Éteint les jours franchit les nuits
    Redoutable oriflamme
    Contrée presque déserte
    Presque

    Car taillée de toutes pièces pour le sommeil et l’amour
    Tu es debout auprès du lit

    Je t’aime et je dors avec toi Écoute-moi.

    Paul Eluard…

    Fleurs de silence sur le larynx, je t’embrasse comme je t’aime…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.