Sans hasard


De cette chose qui trépigne à l’arrêt

Vive de chaleur

Profonde d’un autre regard

Où des hordes sauvages se suivent sans jamais se ressembler

La pensée qui l’amble chante comme un nom de sas

Écluse

Ma

N-L -15/05/19

MÛTINS BLEUS 5


Une piscine debout c’est pas vrai que ça n’existe pas, car sinon j’aurai la tête couchée restée au bord de moi. L’autre versant de soi. Mais ne pas se reconnaître m’est impossible

L’enfant se déplace dans un monde ailleurs sans jamais se perdre. Les gens , allez savoir pourquoi, aiment les attirer dans celui de la peur. Je pense qu’ils ne pardonnent pas d’avoir grandi qu’en taille.

Je suis allé plus loin que ta bouche

Envie satisfaite de te parcourir l’intérieur. Larynx, ça des cendres loin

L’absolu

Lâche son sein en millions de tétins tendus

Je suis allé à la source de ton nombril, cheminé

Tu remues en moi en explosions d’étoiles, diva, diva retrouvant la corde de la voie de surface

Amour qui pond en gouttes de vie…

Le mot juste du silence à perte de vue…

Niala-Loisobleu – 15/05/19