CHEMIN INITIAL


Millénaire silence

Tant de mots d’un amour à comprendre

S’écoulant des plafonds

Grimpant d’un sol allant et venant

Ma d’où

Ma vers

Juste goutte

Du premier pouls

Je te bois…

NIala-Loisobleu – 14/05/19

3 réflexions sur “CHEMIN INITIAL

  1. Avec difficulté, en avançant de quelques millimètres par année, je me fraie un chemin dans les rochers.Depuis des millénaires mes dents s’usent et mes ongles se cassent pour arriver là, de l’autre côté, dans la lumière et l’air libre. Et maintenant que mes mains saignent et que tremblent mes dents, mal assurées dans une cavité crevassée de soif et de poussière, je m’arrête pour contempler mon oeuvre: j’ai passé la seconde partie de ma vie à casser les pierres, à perforer les murailles, à percer les portes et à écarter les obstacles que j’ai interposés entre la lumière et moi durant la première partie de ma vie…

    Octavio Paz

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.