ENTRE TIEN EMOI 79


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 79

 

Le soir tombe et pourtant comme un coq un chant de levé est en marée montante. Extraordinaire l’essentiel garde le dessus. Les heures furent parfois longues mais le résultat n’aligne qu’un positif total, cette exposition porte l’unique trace d’un renouveau  dans un succès incontestable. Merci public, merci d’avoir su marquer ta satisfaction, ton bonheur de trouver la vie.

 

RIDES DU TEMPS

Plus je crie plus le vent est fort

La porte se ferme

Emporte la fourrure et les plumes

Et le papier qui vole

Je cours sur la route après les feuilles

Qui s’envolent

Le toit se soulève
Il fait chaud
Le soleil est un aimant
Qui nous soutient

A des kilomètres

J’aime le bruit que tu fais

Avec tes pieds

On m’a dit que tu cours

Mais tu n’arriveras jamais

Le vieil amateur d’art a un sourire idiot
Faussaire et cambrioleur
Animal nouveau
Tout lui fait peur

Il se dessèche dans un musée

Et participe aux expositions

Je l’ai mis dans un volume au dernier rayon

La pluie ne tombe plus
Ferme ton parapluie
Que je voie tes jambes
S’épanouir au soleil

 

Pierre Reverdy

 

Le rideau tombé la scène tremble en corps. Et la suite a trouvé lieu où s’épanouir. Ce soir des maisons à vivre m’accueillent à bras ouverts. Approche et tombe les paupières Ma, j’ai à pleurer entre tes seins.

Niala-Loisobleu – 27/04/19


Hurlant dans les cheminées comme une revue de détail le mélange des genres dépose Ses poussières.

La petite écuyère fait des pointes sur le fakir pendant qu’un perroquet se mimétise en porte-manteau dans le couloir de la mort. Dans les catacombes je sais un jardin fleuri de hiéroglyphes dégagé d’épitaphes.

Prise par la bouche l’envie bée de silence. Celui qu’on retient quand arrive l’évidence qu’on est parvenu à l’extrême du pouvoir exprimer.

Un don en impose sans obligation.

Je dois mettre de Nous en famille d’accueil…

Niala-Loisobleu – 27/04/19

ENTRE TIEN EMOI 78


 

cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 78

En franchissant l’obstacle la roue carrée de mon vélo ne fit pas de détours

L’épicier arabe était encore ouvert sur la nuit – le bruit des bennes rappelait la grande forêt africaine aux éboueurs en mal du pays

Comment faire croire que la mansarde avec eau au bout du couloir donnait sur la lagune avant que le Carnaval se répande hors de Venise. Les pigeons qui n’ont pas péri dans l’incendie de Notre-Dame retirent leur souscription l’un après l’autre

En face Rive-Gauche une dame debout sur L’Ecluse se demande quand reviendra-t-il ?

Je suis sur le pont d’une péniche en radoub, un chat noir ondulant entre les tonneaux d’escale d’une ancienne fête du Travail. en débat.

Niala-Loisobleu – 27/04/19