AU JARDIN 3


 

a2012d78be20ab5f7769cb82f3c4b269

AU JARDIN 3

 

Au moment où un sale jeu se met dans l’emboîture les voiles prises de quintes toussent et coulent du né. Avant le recours à l’S.O.S enfiler le gilet et serrer les amarres.

Miracle au moment inconnu rentrent des amateurs avisés.

Que la vague scélérate se répare l’embrayage le bateau à la plus belle figure de proue que je connaisse. Quelles bouées, Ma !!!

La présence quelle belle intelligence.

 

Niala-Loisobleu – 24/04/19

 

ENTRE TIEN EMOI 74


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 74

Sous les nuages levés d’un tee-shirt à changer, la balancelle jette ses seins au soleil. Comme l’écume embrasse le chemin de nos pieds, la vague qui borde tient le rythme ancestral ouvert.

Une chanson vient du ventre. Au nombril de la racine le cerf-volant monte.

Ce qui porte à côté est la tare du juste poids qu’il faut retrouver. Quand j’entends tes yeux placer le coq dans ma vue, un rayon vers perce.

Niala-Loisobleu – 24/04/19

ENTRE TIEN EMOI 73


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 73

Comme le rire de l’enfant aux dents de lait, le caniveau emporte ce qui a été jeté plus souvent pour nuire que par un geste machinal. Jeter et noyer un acte doublement symbolique de dépit.

L’apparence entretien si facilement la méconnaissance des choses et le jeu d’en cacher l’existence.

Ainsi dans les passages de formation, l’adolescent profane croit-il pouvoir mêler des fausses vérités à ce qu’il n’arrive pas à franchir pour retrouver face au coeur d’un tourbillon d’affect.

Clarté tu résides au Centre du paradoxe, expliquant d’une certaine manière la complexité de la transparence.

Ce ciel charrie des orages dans un froid à haute température. Coups bas et sourires ont le même costume que la mode décadente en cours promotionne à grand bruit. Un grand débat fondé sur une sable à lapin pitoyable

Un ciel si triste qu’il ne se retenir de pleurer sur lui-même. Je garde du cauchemar qu’on m’impose le choix de mon rêve, Ma.

Niala-Loisobleu – 24/04/19