4 réflexions sur “PORTÉES

  1. La raison du chemin

    Est une main de terre

    Tendue sans réserve

    Sur le théâtre pourpre

    D’une maison en territoire choisi.

    Elle abrite ce qu’on ne retient pas

    Aux draps du quotidien blême

    Et la narration de l’autre

    Épouse la venteuse géographie

    De silencieux et lointains jardins

    Où poussent des images de chair

    À s’endormir dans le repli de son bras.

    Le genou se balance à l’anse de la pierre et de la peine

    Et convoque obstinément la mer

    Comme une clarté salutaire

    Que l’on remue en se parlant tout bas.

    Barbara Auzou. Autan Occitan 1

    Clairvoyance de la Garrigue….

    Aimé par 2 personnes

Les commentaires sont fermés.