LA DERNIÈRE MAIN


 

 

 

 

5b372a71b462ac50cd7fc5c7ff977b10

LA DERNIÈRE MAIN

 

La porte s’ouvre à la volée

l’ordre des choses est troublé, la carafe d’eau sèche sur le chevet près des lunettes mouillées sur le drap rabattu…

« Sur la tribune la main droite détachée du corps

Dévoile les clichés

La main droite répand des ailes

Fuit vers la mer avec les animaux

La main droite modeste

Modeste sans trembler modestement la modestie

Fuit les cadres d’étoiles les dragons

Qui dorment en terre et dans les champs arides.

Architecturale à détruire

La main droite s’affaiblit

Frappée de stérilité

A la lumière crue de la mémoire

Elle favorise l’imitation

Et la reproduction des chairs. »

Paul Eluard

 

Ma main peut te rassurer elle est au calme de ton épaule

Dors, Ma

 

Niala-Loisobleu – 12/04/19

2 réflexions sur “LA DERNIÈRE MAIN

  1. Tu dors encore dans le souvenir du pain grillé dont ton rêve arrache quelques miettes à la toile cirée de l’enfance

    Tu dors encore dans la monnaie de ton regard que le voleur de la nuit a laissée blanche au seuil compatissant

    Tu dors encore au vase de ton sommeil hagard comme une abeille dans une main du vent qui butine le soleil d’un amour patient

    Du dire de cet instant écarté de l’écoulement des heures reste un sourire de torrent à assoiffer les fleurs

    Barbara Auzou

    bonjour, Mon…Des deux mains…

    Aimé par 1 personne

    • Il est des réveils qui forcent à s’enfoncer dans l’étape inachevée du lit
      Les mains à plat sur les pôles
      Le long du courant porteur
      Bon Jour Ma…

      J'aime

Les commentaires sont fermés.