JE VAIS


c58a9683652c950a94ea08272d2e190e

 

JE VAIS

 

C’est maintenant, sur ma chaise, dans l’allée comme au travail préparatoire de ce qui faudra finir, je fais  un seul mouvement plus définitif qu’il pourrait paraître

des yeux, des mains, à dessein, et je la trouve partout

j’ai vu passer un repas sur l’herbe dans mon assiette, il pleuvait à verse à pas mettre un chat dehors, quoique qu’en matière de félin , enfin passons

quand je leur ai dis que les idées qui me viennent surprendraient ils n’ont pas été franchement surpris par mon silence

Au fait le train où je vais ne regarde que de pré pour s’assurer qu’il y aura assez de vaches pour continuer.

 

 

Niala-Loisobleu – 08/04/19

3 réflexions sur “JE VAIS

  1. Je proclame en ce jour définitive la fête des vaches! (quoi que c’est peut-être inapproprié puisque c’est la saint-Biquette aujourd’hui!)…Manet me pardonnera pour ce déjeuner sur l’herbe soudainement devenu bovin, d’autant qu’il l’avait d’abord intitulé » Le bain » et « La Partie carrée » ce qui prouve bien que le débit de lait ne lui était pas totalement innocent…
    Reste le débit de l’ô…Ah, pas de pitié pour le fil détricoté d’avril, ce n’est pas faute de l’avoir prévenu! quant au joli mois de mai le tableau fera ce qu’il lui plaît déposant le collier de larmes sur le chevet d’un temps révolu…
    Tout nus et tout bronzés c’est pas avant juillet???

    Aimé par 1 personne

    • La retraite étant le dernier carré qui retient en vie depuis Napoléon, va savoir si Manet avait pas idée de se la faire à la hussarde. Non pas la biquette la dînette. Quant au cabri qui se déclare entre je propose qu’il encorne comme sa mère sans hésiter
      Pour le débit pas de pitié. Ce soir le laid est renversé…

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.