lA NUIT SE RANGE


1543ec48bf8e0bdc8f67889cbed48603

lA NUIT SE RANGE

 

A pas mesurés

Là au pied du lit défait une chaleur de chien reste endormie

Pendant qu’échappant au vent les derniers réverbères sortent de l’eau

La route apparaît par les brèches d’un ciel percé

Tu es à quai d’un départ en vacances. Théâtre où je t’attends fébrile côté cour dans une senteur construite de jardin d’ailleurs.

 

Niala-Loisobleu – 05/01/19

 

6 réflexions sur “lA NUIT SE RANGE

  1. Le vrai risque serait de ne pas partir…

    Volker Braun
    Poèmes
    MARAIS PONTINS

    Dans la vase d’une baie je vis un couple
    Agenouillé devant une motte de vase
    Qu’ils entassaient doucement à mains nues
    Instillant aussi doucement la vase
    Du bout de leurs doigts qui se rejoignaient.
    Couverts de limon, en pleine jouissance
    Tous deux dressaient peu à peu l’édifice
    Pour façonner une tour de tendresses
    Que chacun ne se lassait d’admirer :
    Qu’est-ce qui me touchait ? Le sérieux ? L’amour ?
    Mais la tour grandissait si près de l’eau
    Que chaque vague, d’un seul coup, l’effondrait.
    Qu’entreprenez-vous ? Rien ne restera
    De votre art ni de votre amour.
    Mais eux Sans se laisser troubler continuaient.

    bonjour Mon

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.