ENTRE TIEN EMOI 53


cropped-a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c81

ENTRE TIEN EMOI 53

 

Cerise céréalière mise sur tige aux trous d’asphalte, coquelicot de ton chemin là comme un feu dans le gris atlantique d’un vendredi matin. La classe devance le congé répétitif. Les deux mômes sortis du lit t’occupent à jouer jusqu’à la sortie. Mon cerf-volant te soulève. J’ai fait gonfler ta poitrine aéronef, tellement envie de prendre le petit tortillard qui passe en chemin vicinal ferroviaire. Le tander plein de rires à vapeurs. Le rideau d’arbres avec ses troncs en colombage annonce la maison blanche et son torchis, paille et bouse meuh à la louche, comme les pis d’un seigle à peint qui sent déjà son fournil.

 

ROME, LE MYSTÈRE (71) : Tiens-moi bien et je me transformerai en merveille

[ TIENS-MOI BIEN ET JE ME TRANSFORMERAI EN MERVEILLE ]

.

Tiens-moi bien

et je me transformerai en merveille,

entre tes mains,

à la chaleur,

cette chaleur qui la nuit

fait croître le grain.

Emporte

le corps aimé,

comme une vie secrète –

préservée –

sous l’épaisse glace

de la mémoire.

Tiens-moi bien

comme une coquille de noix

dans le poing

une brèche entre les mondes.

Il y a du silence entre toi et moi

il y a perle.

Je te tiens.

Chandra Livia Candiani (Milan, 1952)

In La bambina pugile ovvero La precisione dell’amore, Torino, Einaudi, 2014

Traduit de l’italien par Odile d’Harnois

 

 

Ton adolescence entre deux zoos flotte en sel de bain, odoriférante mousse d’un âge à apprendre le manuel de la langue, pour laver le dessus taché d’un canapé défoncé en balancelle. Là reste la voix blanche d’une corde vocale au fond de la gorge. La banquette de bois du petit train glisse en serpentant dans la rosée de fin de semaine, le vendredi c’est à noter comme un bruit de traverse se remettant au tempo de la vie. Le cheval que je suis et concours hippique, saut de haine, saut de rivière, saut tout court, nouvelle merveille je te tiens en selle.

Ma, fontaine Médicis, je jette toutes mes pièces.

Niala-Loisobleu – 05/04/19

9 réflexions sur “ENTRE TIEN EMOI 53

  1. S’ouvrant sur un large agrandi la plaine du petit train déploie l’odyssée à charge de chevaux épiques. De cavalcade à table, d’arbre à soie, chants de vallée, glissement à genoux en offrande de menthe, tes murs s’ouvrent à la couleur mobile, Ma…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.