LA CHAMBRE CLOSE


140379

LA CHAMBRE CLOSE

Du parquet à caissons arrangés, leurs pas de danse suivirent une musique d’ambiance composite obéissant à la force mécanique  à laquelle l’intelligence ne participe pas. Forme géométrique d’un système qui ne se contrôle qu’après coup

Un dais isolant le train tourne comme la mouche autour du coche. Passe l’air de Brel pour exulter

L’imprescience  ne fait pas disparaître l’horizon. Il n’en demeure pas moins tracé comme un point à atteindre et à franchir

Des marabouts vantent

Le vent lui est meilleur conducteur

En légions moralisatrices des harpies et des hermaphrodites à coquille hurlent à la mort du soi à mettre au monde

Prends ma lyre à couleur Ma, c’est pas un lampion, ni un fanal de naufrageur

La compréhension c’est l’eau qui coule sous le désert. Tu n’imaginerais même pas si t’avais peur

Vînt un bouton de rose qui fendit le granit du pavé.

Niala-Loisobleu – 21/03/19

2 réflexions sur “LA CHAMBRE CLOSE

  1. Mon,
    C’est la fleur subite d’un savoir ancien qui s’ouvre parfois à nos yeux éblouis…Comme quand on reçoit un trésor trop grand pour soi..Un seul corps aux nombreuses mains parle écoute répond et comprend

    En mon corps tu cherches la colline
    son soleil enterré dans le bois
    En ton corps je cherche la barque
    au milieu de la nuit perdue

    Complémentaires, Octavio Paz.

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.