SUR LA VOIE


1d0ee4237ec0905473ab53c2e72987cc

SUR LA VOIE

Au bout des paroles la chanson continue, le fleuve met au large

tant d’oiseaux blancs le bordent comme on lit à l’enfant pour qu’il s’endorme

la voile avalera les bruits de moteur

Glissent les gares des mariages de la voie secondaire

train de campagne qu’une guerre du rail surveille de son poste d’aiguillage

Les jardins publics au bord du grand-bassin culottés petit-bateau pour la première croisière, le cheval a gagné la queue du Mickey

Trop de valises perdues en consignes de sales attentes

On prend femme ou mari

mais qu’en est-il pas même le reste d’un enfant

juste un mouchoir au bout du quai

Le tant faute

te voici

en vie

qui coules de cette couleur du temps

Les orgues laissées derrière l’église, tu parvis un oui pour mon nom.

 

Niala-Loisobleu – 7 Mars 2019

 

6 réflexions sur “SUR LA VOIE

  1. Je le sais parce qu’en plus j’ai au fond de mes yeux la navigation sur le Mékong, le delta, l’école,le pont Pasteur de Saîgon à Hanoï, les oiseaux blancs en longue traîne…

    Aimé par 3 personnes

Les commentaires sont fermés.