A PARAÎTRE


p1030813_00001

A PARAÎTRE

 

L’heure à force d’avancer n’a marqué que le pas de fils

Dire que passer dans l’actualité sans le profit de l’anonymat tient en mains des cartes traîtresses capables de douleurs collatérales assassines..

 

Niala-Loisobleu – 11/02/19

 

Il y a des cordes qui délient…


P1050446

Il y a des cordes qui délient…

 

Tâches de soleil, tes lettres de voix dans la feuille blanche de mes oreilles écrivent

Et ne menthe que poivrés

Un maux implose dans les griffes de l’ongle incarnant le bon rôle

Les chiens jaunes ictèrent il était un foie qui s’y rose jamais

Le cheval dressé sur son choix sauvage se baigne la sous-ventrière debout dans le ciel d’une étoile de lin

Chien de rues dépassées que le chemin de soi caravane sourd  à la voie du muezzin, l’hisse au regard d’un ciel libre d’aliénations

Gîtant quelque part au domicile fixe d’un espoir sans failles

injustice accablante

Il y a des cordes qui délient…

 

Niala-Loisobleu – 11/02/19

 

 

 

 

ETOFFE CELLULAIRE


cdcfd7cae4ee2c728c4e42f735f39b6f--univers-emotion

ETOFFE CELLULAIRE

 

Elastique adhérence, ici marche déjà la résonance de l’intention que tu me portes

Tout bruisse soudain encore collé d’averses

Marques du coeur de la forêt chauffant de leurs parfums feuillus

Envol vertical

Le ventre blanc des martinets se frotte à l’espace en quittant la muraille.

 

Niala-Loisobleu – 11/02/19