Jacques Bertin – Très loin, offerte, parfumée


Jacques Bertin – Très loin, offerte, parfumée

 

Très loin, offerte, parfumée
Et dans la boucle des rosées
Une orangeade renversée

Venait, son pied posé
Délacée, parfumée, rêvant
À la locataire principale un galet

Celle-ci, grain mouillé visage
Et toujours été levant
Les bicyclettes de soleil

Elle, chaque étape est posée sur
les
avenues d’herbes de la mer

 

10 réflexions sur “Jacques Bertin – Très loin, offerte, parfumée

  1. J’enfourche ma bicyclette de soleil
    Il faut aller plus haut
    et je sais où le haut se trouve
    Ni dans la fausse humilité
    Ni dans l’orgueil malvenu
    Ni dans la gentillesse surfaite
    Non…Dans le parfum commun
    de la beauté! Je pédale au pouls
    Loin…

    Aimé par 1 personne

  2. Il suffit d’écouter cette chanson pour voir que votre transcription est très mauvaise… Comment faites-vous? C’est un robot qui transcrit? Ce serait bien de corriger…

    J'aime

    • Ah bon et en quoi est-elle mauvaise Monsieur le Critique ? Moins de prétention dans votre propos et plus d’explication auraient pu m’éclairer, dommage Bertin est un homme clair par définition, ce qui apparemment vous manque.
      Merci…

      Aimé par 2 personnes

Les commentaires sont fermés.