LE VIN, LE SOIR


6a00d8345167db69e201bb08096c6a970d-800wi

LE VIN, LE SOIR

Ton sein me maintient dans le jour
Incandescente et claire
Tes grands reflets s’éloignent

Je m’attarde aux prairies fondantes
Dans le lierre noir
Près des maisons
Dans le vin froid

Le vin filé des fêtes idéales
Qui touche à l’écume, aux cordes
De la mer

J’attends le pas qui te portait
Jusqu’à l’étoile des marines

Moi j’ai porté le pas jusqu’aux semences.

Béatrice Douvre (1967-1994), Vert présage [1992] in Œuvre poétique, peintures & dessins, Voix d’encre, 2000, page 140. Préface de Philippe Jaccottet.

 

2 réflexions sur “LE VIN, LE SOIR

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.