TOUS LES PASSANTS


le_musee_paul_delvaux-33451-1

TOUS LES PASSANTS

 

Sans ficelles passe le chanvre au cou de la ballade

ainsi font

trois p’tits tours en passants

et puis

je m’enroule de lin dans l’étoile

pour venir ta vallée

tel le chien qui tire sa pierre au fusil pour entrer dans tes jambes

pas sang qui reste…

 

(Illustration Paul Delvaux)

 

Niala-Loisobleu – 16/01/19

 

 

6 réflexions sur “TOUS LES PASSANTS

  1. Je me souviens que cette chanson me terrorisait quand j’étais très jeune…
    Je me souviens du lin et l’autre quand le facteur étoilé sonna un bon jour à ma porte pour m’offrir quatre-vingt petits soleils vers
    Verte ma vallée depuis même en hiver
    Je soupèse à dessein (!) la belle saison qui prépare notre printemps qui aura raison…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.