De main coupée


fa6f6fda80e0a2e00f6dc719f1e54aeb

De main coupée

De main j’avais ce bleu prêt à peindre qu’à l’instant, perdu

la bague roule

le pinceau démanche foutu Dimanche

N-L

13/01/19

 

 

LE JEU


Esther Granek

LE JEU

Seize sont blancs. Seize sont noirs.
Alignement d’un face-à-face.
Selon son rang, chacun se place.
En symétrie, de part en part.
Les plus petits sur le devant.
Seize sont noirs. Seize sont blancs.
Huit fois huit cases. Un jeu démarre.

Joutes, et coups bas, et corps à corps,
et durs combats. Ultime effort
pour asséner à ceux d’en face :
« Échec et mat ! le roi est mort ! »

Complimenté est le gagnant.

Déjà tout se remet en place.
Et du combat ne reste trace.
Tout aussitôt le jeu reprend.

Seize sont noirs. Seize sont blancs…

N’ayant soixante-quatre cases
ni trente-deux participants,
mais autres nombres et autres temps,
la vie, pourtant, a mêmes bases.

Esther Granek
Extrait de: Synthèses (2009)
49866498bd049c5692d0bdbc667f6601

GRIPPAGE


143950

 

GRIPPAGE

 

Pris de sécheresse l’embrun étouffe

s’avale de travers

Le moulin des marées en panne rouille par absence de salinité

 

Niala-Loisobleu – 13/01/19