POST-HALL (14)


Le soleil crépit les petites maisons blanches

Le peintre prenant le disque solaire entre pouce et index fait couler l’extrait de lave du ventre de feu. La palette en menstrues libère l’ô vert d’un autre vagissement

La vie intense et propre

L’haleine claire sans relents d’alcools

Fusent

Sans peur

La gueuse desamarrée remontera la coque en surface

Dégoulinante de vases elle se rince d’espoir

N-L – 28/12/18

2 réflexions sur “POST-HALL (14)

Les commentaires sont fermés.