CLAP Ô


Mer en délire à la gîte parallèle, je laisse le gouvernail d’un frôlement de barbe courir aux creux des pôles

Le cou anémomètre cherchant l’échancrure de la grotte pour se mettre à la cape

Les mouettes coiffées de bonnets rouges à hermine font des loopings en rase-motte

L’ivresse marine faisant tempête j’ai la jambe-de-bois qui rigole en frappant les trois coups côté cour et jardin pour lever les ris d’eau de ta petite robe noire

Un rom des îles tourne du bon côté

Souris t’es filmée

Niala-Loisobleu – 24-12-18

POST-HALL (10)


Noël

Le désert heur chante Boris a tue-tête en voyant le gris qui s’étale en guise de soleil

La nuit fait abat-jour comme une fausse-couche de nativité dans les sabots d’enfants déférés

Un cheval son oiseau sur le dos glisse un traîneau vide en sifflant merle-moqueur bleu comme une orange

La flamme bien cachée à l’intérieur

Comme ailleurs où tout ce qui brille ne peutF être hors

N-L – 24/12/18