POST-HALL (8)


Curieusement un trou mis à côté tint l’embûche. Une haine traîtresse au cœur du recueillement silencieux que rien, hormis une dangereuse confusion, n’explique.

La transpiration a laissé les draps glacés à en donner un étrange mal-être au tapis.

Quand les animateurs ont dit « Tapez dans les mains » le glas à braquer à contresens.

Vous fûtes décoiffée avant d’avoir senti que je tenais le cheval bien tranquille à votre bride…

La forme noire a tourné sous l’eau toute la nuit en restant dissimulée…

N-L – 21/12/18

10 réflexions sur “POST-HALL (8)

  1. Les barques d’où vos jambes sortirent tinrent le soleil à flot plus longtemps. J’en marchais sur le port d’une allure rendue plus fière.
    Le galbe maritimo-solaire sied a votre écaille…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.