POST-HALL (1-2)


Le ciel traversé d’abord à nuage est calmement allongé dans un miroir d’eau, entouré des palmes qui sont en plongée

Rien ne souffle plus de turbulences

Vous savez comme en embouteillage on se prend de désir d’issue

Les tons de blancs des maisons s’allient aux verts des pergolas en avantageant l’écru des chemises où battent des envols de tourterelles

Que d’oiseaux migrent…

Niala-Loisobleu – 16/12/18