INCONNU PROFANE OU INCONNU SACRE ?


92003cafaa7abe6d8f2eeb145f2753c1

INCONNU PROFANE

OU INCONNU SACRE  ?

Afin de tourner l’intention en diversion ils eurent l’idée géniale de couper la lumière en s’en prenant directement à l’étoile.. La couleur ne voulait plus rien dire . Le jaune signifie aussi bien bien la lumière qu’il désignait autrefois le mouvement des briseurs de grève. Les jaunes c’étaient les traîtres. Paradoxe représentatif d’un temps où on ne fait plus que dire tout en faisant son contraire. Tromperie machiavélique instrumentalisée ? Le doute n’est pas permis, faute de pouvoir (ou plutôt de vouloir) résoudre le problème sur le fond,  on détourne par le biais de la forme, hypocrite et fourbe pour envoyer l’acte se faire lanlère au nom du vieux principe de la réunion pour fixer la date de la prochaine.

Ce qui fait quand même temps qu’on profane l’Inconnu  digne, on sacre le règne du casseur qui se cache derrière l’inconnu indigne.

Ainsi tout va favoriser un gouvernement responsable et cause de l’émeute à en faire faire une force de manipulation. Et les faux-robins-des-bois deviendront la main armée de ceux qui dirigent en transformant la  République en dictature.

Dépositaires des secrets du ciel, comptables des apocalypses, ils étaient les veilleurs, ces anges du refus. Leur orgueil produisit des géants malhabiles, contraints de plier,
à la fin, sous le poids du monde avant de gagner l’autre versant de l’éclair. Depuis, sur une terre lasse et repue de cadavres, nous tentons de rêver des genèses plausibles
afin de déchiffrer l’écriture du dieu. Nous mitraillons la nuit de déluges en herbe, mais en ignorant tout de ce qui crée la main.

Je lave à la pluie le regard de vivre.

Je ne referais pas le monde le combat doit être utile, en revanche j’ai pouvoir de t’aimer sans rien en laisser pourrir, souris-moi,  dans nos peines communes, l’amour n’en souffrira pas bien u contraire.

La force de cet absolu, poursuivons-en  sa construction, écris-moi  je te peindrai-Toi….

Niala-Loisobleu – 2 Décembre 2018

6 réflexions sur “INCONNU PROFANE OU INCONNU SACRE ?

  1. C’est le grand jeu de notre monde de détourner l’intention première, le geste humain et la parole vraie; c’est tellement désarmant de liberté que ce n’est pas supportable pour notre société sous contrôle…A cela s’ajoute la culpabilisation…Instruits au fouet comme dit Jaccottet…
    Et pourtant tout en moi croit en la vie , je suis vivante…Debout dans tes yeux grands ouverts et à la fois devant derrière au-dessus et en dessous du chevalet …Je n’ai pas besoin de lunettes spéciales pour ressentir la richesse des dimensions multiples de la présence…
    Je t’embrasse mon Alain

    Aimé par 1 personne

    • Nous devons voir et en conséquence ajuster notre regard. Le grand menteur qu’est notre pseudo Jupiter cule au fond de sa fausse-manoeuvre d’accostage.
      Il avarie en disant moi Capitaine je décide pour votre bien…Affligeante conduite d’un mousse s’étant pris pour amiral.
      Il y a la limite à ne jamais dépasser et nous y voilà….
      Nous sommes instruits de cette règle fondamentale ma Barbara, fous, utopiques, rêveurs, que nous sommes Toi et moi. Vivante comme j’existe, tu es je suis serons. La chaux vive qui nous garde propre crache sur le tombe en bouillon de moules.
      Merci à coeur battant je t’embrasse sans couper souffle.

      Aimé par 1 personne

    • L’embrouille se pratique de plus en plus difficilement dans une société qui sort du sommeil , voilà un constat que notre roi devrait mettre dans ses mouvements d’erre. Les voyages ne le formant en rien, rester aux manettes à Paris mais en se mettant les pattes dans le cambouis, ne pourrait qu’être bénéfique. Le ton du mépris pour qui n’appartient pas à sa caste conduit à l’état faux, gare à ta tête petit monarque…
      Merci Delphine, je t’embrase entre les gouttes et te souhaite aussi un beau dimanche…

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.