JE M’ECRIRE


21eff412fd39b9061cba4b6f7c0bfe53

JE M’ECRIRE

Mat au nibard pointé

un doit dans le cul

je punaise le compliment avant qu’il ne pue tromper comme une sirène en embuscade au bord de son bois à trottoir

comme si je serai pris d’une honte d’émoi

par con fusion numérique

Ce qui compte c’est le nombre

pas le contenu

le like c’est le super flux

comme le watt préfère rajouter de l’ombre dans sa stupide notion de la lumière…

N-L – 02/12/18

BRIBES (XVII)


P1050759

BRIBES (XVII)

De la guérite de sa gorge les cordes vocalisent comme un instrument à vent de garde tutélaire

Il surveillait la dune de son torse, les hanches attelées aux aisselles, à peine un mouvement de ses lèvres, que le soutien-gorge ne palissait plus la retenue des coulées de sable qu’en imagination

NOUS nous n’aimons pas la neige elle ne nous glisse rien qui transporte, en revanche ouvrez le sentier de la pointe espagnole et vous verrez les chiots partir en fusée

Quand je serais grande, disait-elle, je n’abîmerai pas le silence des pierres alignées à leurs racines, encore debout de la veille ou couchées d’antan sans s’être lâchées la main

un gisant levant la tête reconnût les notes d’une marche nuptiale où un fifre appuyait sur la nacre pendant que les guitares claquaient du talon

gitane poussière d’un élan qui résiste aux tourments les dents prêtes à mordre

chiens-loups clignant du rai

Aux meules des foins porteurs de serpolets, comme aux gerbes des moissonneuses le bleuet dresse les pis pour que  le vin coule en étreintes qui vantent le travail, seule vraie noblesse de l’homme….

Niala-Loisobleu – 2 Décembre 2018

BRIBES (XVI)


P1050759

BRIBES (XVI)

Quand prenant la lame de fond tu l’as mise verticale

les oiseaux-marins qui sont sortis de tes poches prestidigitatrices n’ont pas fait que voler, ils ont rendu au triple

Le flanc massé

la vieille douleur a cessé de se croire chez elle

Emoi j’ai re-né

trouvant qu’à colin-maillard t’avais une seconde vue que les lunettes n’ont pas

A la pelle quelle présence

imbattable tout comme au jeu de billes

La médiocrité des jeux-vidéo peut se rembobiner, avec toi me perdre c’est gagner

Niala-Loisobleu –  2 Décembre 2018

INCONNU PROFANE OU INCONNU SACRE ?


92003cafaa7abe6d8f2eeb145f2753c1

INCONNU PROFANE

OU INCONNU SACRE  ?

Afin de tourner l’intention en diversion ils eurent l’idée géniale de couper la lumière en s’en prenant directement à l’étoile.. La couleur ne voulait plus rien dire . Le jaune signifie aussi bien bien la lumière qu’il désignait autrefois le mouvement des briseurs de grève. Les jaunes c’étaient les traîtres. Paradoxe représentatif d’un temps où on ne fait plus que dire tout en faisant son contraire. Tromperie machiavélique instrumentalisée ? Le doute n’est pas permis, faute de pouvoir (ou plutôt de vouloir) résoudre le problème sur le fond,  on détourne par le biais de la forme, hypocrite et fourbe pour envoyer l’acte se faire lanlère au nom du vieux principe de la réunion pour fixer la date de la prochaine.

Ce qui fait quand même temps qu’on profane l’Inconnu  digne, on sacre le règne du casseur qui se cache derrière l’inconnu indigne.

Ainsi tout va favoriser un gouvernement responsable et cause de l’émeute à en faire faire une force de manipulation. Et les faux-robins-des-bois deviendront la main armée de ceux qui dirigent en transformant la  République en dictature.

Dépositaires des secrets du ciel, comptables des apocalypses, ils étaient les veilleurs, ces anges du refus. Leur orgueil produisit des géants malhabiles, contraints de plier,
à la fin, sous le poids du monde avant de gagner l’autre versant de l’éclair. Depuis, sur une terre lasse et repue de cadavres, nous tentons de rêver des genèses plausibles
afin de déchiffrer l’écriture du dieu. Nous mitraillons la nuit de déluges en herbe, mais en ignorant tout de ce qui crée la main.

Je lave à la pluie le regard de vivre.

Je ne referais pas le monde le combat doit être utile, en revanche j’ai pouvoir de t’aimer sans rien en laisser pourrir, souris-moi,  dans nos peines communes, l’amour n’en souffrira pas bien u contraire.

La force de cet absolu, poursuivons-en  sa construction, écris-moi  je te peindrai-Toi….

Niala-Loisobleu – 2 Décembre 2018