ABOIS D’OREE


f5c0bf2843fd75002c9df6d038ec1066

ABOIS D’OREE

Il semble que le coq soit retenu au faîte d’un clocher de village englouti

au chardon qui violace ma langue  je souris d’un vert que le vent ondule

comme cet ocre rond de mon suçon roussille l’aréole de l’écorce blanche de ton sein endormi

mes poils blancs renaissent à ta râpe

cendrés du marais comme un héron qui se dresse déploie l’infini

les vertèbres de la charpente marine craquent en colonne

les paroles des planches du pont

d’idées épicées en vol de nuit

à peine sortie du drap

sur le sable l’humide se mêle au besoin de soleil…

Niala-Loisobleu – 26/11/18

BRIBES (IX)


P1050759

BRIBES (IX)

Rassemblement impasse de trottoirs attroupés

comment grandit le petit et sa première dent à peine un raccourci évite le barrage de caddy au milieu de l’allée

j’aime po les longues de courses en promotion supermarché

Un rayon

oui mais de soleil aux roues du vélo

A quel étiage la rivière fait gué ?

Viennent les emplumés-palmés, sur l’eau ils cessent de dandiner

décidés à glisser en couple sur les mots inutiles plongés dans l’eau

La blancheur du cygne fait le titre

sous le bouquet d’iris la clef de sol est ferme…

Niala-Loisobleu – 26 Novembre 2018

 

LEVE DE PAUPIERES


b7ffea99adce6efa3ffb9baa3eb8788f

LEVE DE PAUPIERES

Difficile de partir quand c’est pas pour rejoindre, le sommeil se donne rendez-vous dans l’heure matinale d’une pleine lune blafarde. Il ne pleut pas encore, des chevaux vont en laissant la fumée de leur haleine. Sous le pont Mirabeau j’imagine…

Un remorqueur gagne la haute-mer, l’Abeille est habillée prête à aller travailler. Au dépôt le calcaire pourrait faire des craies au lieu de boucher la bouilloire. Le coq a allumé la lumière

Niala-Loisobleu – 26 Novembre 2018