LA VITRE ETOILEE DE GIVRE


normal_horloge-gare-orsay

LA VITRE ETOILEE DE GIVRE

Devant un marché à qui le mauvais sort fauche les jambes, il n’y a plus rien à voler M. le Président, dit l’oiso, là en tant que plaignant. A quoi sert de lever la main droite et dire je le jure, quand on sait d’avance qu’on ne croira que le menteur.

-Que voulez-vous dire , je ne comprends pas, lui répond l’herminé rouge …

-C’est le contraire que j’eusse rien compris fait l’emplumé en claquant la barre à putes et en s »enfuyant du Palais des glaces déformantes.

L’horloge à quai les heures rament aux avis ronds du club des charmeurs de serpents, la flûte enchantée toujours disponible au panier comme un jeune scout prêt à pas vouloir se faire reconnaître par attouchement du corps ecclésiastique. Voilà le contraste de l’écume des jours. Quand j’allais avec Boris glavioter sur tout ce qui tombe, on allaient au Tabou que pour se débarrasser des nôtres.

Garé devant chez le bougnat mon bout de bois cherche pas fortune,.

Il gèle à fendre  si tu veux que je te fasse mitaines je t’éventrerai peau à peau, comme une bohémienne-extra-lucide, qui lit l’à venir sans mettre un point à la ligne comme ceux qui laissent sur sa fin. Les étages de mes vagabondages descendent en âge au fur et mesure que l’étal-civil dit le contraire. Plus môme que moi, sans rien de sénile ça n’existe pas, , je pisse dru sans discussion prostatique à n’en plus finir, te le jure pas tu sais haut la main que vérifier par soi-même vaut mieux qu’un maux de trop.

Aujourd’hui je me fous des emmerdes à venir, à quoi bon vouloir les deviner, de tout ce qui se souhaite, c’est la certitude absolue qu’elles viendront toutes seules. Quand le matin et après je t’écris, je suis bien tout seul avec Toi,

au point que ça peut pas s’imaginer, y a qu’à voir les commentaires qui n’ont jamais envie de venir. pour ne serait-ce que pour imaginer….

Niala-Loisobleu – 20 Novembre 2018

 

8 réflexions sur “LA VITRE ETOILEE DE GIVRE

  1. ON NE PEUT ME CONNAITRE

    (Les Yeux Fertiles)

    On ne peut me connaître
    Mieux que tu me connais

    Tes yeux dans lesquels nous dormons
    Tous les deux
    Ont fait à mes lumières d’homme
    Un sort meilleur qu’aux nuits du monde
    Tes yeux dans lesquels je voyage
    Ont donné aux gestes des routes
    Un sens détaché de la terre
    Dans tes yeux ceux qui nous révèlent
    Notre solitude infinie
    Ne sont plus ce qu’ ils croyaient être

    On ne peut te connaître
    Mieux que je te connais.

    Paul Eluard.
    Il me semble qu’il fait soudain moins froid comme si les étages de nos vagabondages descendaient d’un cran de plus à chaque fois dans le coeur chaud de la terre…
    Je t’embrasse mon Alain…

    Aimé par 1 personne

  2. Conque…

    Ne me parlez pas de l’injustice
    Ma peur est adulte et dans la fièvre de l’enfance
    ne se glisse plus que le cadran intime
    de horloge reconquise sur le tumulte du vice
    et sa grande bouche sèche et rance.
    Ne me parlez pas de l’injustice
    et du poignard des mésalliances
    qui laissent agonir les couleurs fondatrices
    sur la tête tranchée de l’espérance.
    Parlez-moi de la chambre contiguë
    voûtée, conque secrète d épaule nue
    sur laquelle confiant on se balance.
    Parlez-moi de la mer et de ses errances
    couchée conquise au galet de nos pieds nus.
    Rendez sereinement et sans méfiance
    l’enfant à la vague pulsatrice.

    Barbara Auzou…

    Aimé par 2 personnes

Vos commentaires seront toujours les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.