DES ENFANTS VONT ECLORE


A2-Niala 5

DES ENFANTS VONT ECLORE

 

J’aurai vécu un jardin au long du long, dès le le départ de la découverte de la fleur des rues dans ma prime jeunesse. Au fil des saisons de l’âge, aucun événement n’aura réussi à m’en défaire. La cruauté, l’inhumanité des hommes, leur capacité à détruire, malgré les cris tortionnaires qu’ils m’ont infligé, ont perdu. Plus la laideur se répand sur l’univers plus je sème, n’ayant d’autre réponse que l’amour est la seule fleur qui survit à la coupe rase. Je peins pour rien qui rapporte, ni comme un loisir, un travail, , me bat pour y parvenir, c’est mon credo, ma persuasion que seule la poésie est la solution de sauvegarde. Le sacré dans toute sa manifestation, Lorsque le soir vient j’entends le chant du coq se remonter tout seul.  Des enfants vont éclore

.Niala-Loisobleu – 20/11/18

15 réflexions sur “DES ENFANTS VONT ECLORE

  1. C’est que la fleur des caniveaux pourrait en remontrer à cette grande bobèche de tulipe qui pousse dans des enclos qui se prennent pour des jardins…Elle a trempé ses pieds dans l’eau de la poésie et de l’anarchie et rit bien de la pauvre grande empêtrée dans ses pas japonais et qui s’invente le loisir saisonnier pour ne pas mourir. sur les vases rudes du faux…
    Croire comme on croît sur le sol des possibles de l’enfance…Une enfance à l’épaule accompagnée…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.