UN CHEMIN


UN CHEMIN

La lecture prend la couleur qui habite derrière le regard de chacun. La poésie y ajoute celle de l’esprit plus qu’en tout autre écrit.

La peinture présente les mêmes caractéristiques dès lors qu’elle n’est pas photographique du sujet qu’elle  a choisi.

On reconnait un poète à sa peinture comme un peintre à son écriture, ils ont une sensibilité commune faisant appel à une forme d’espoir permanent que d’aucuns trouvent insensé mais que leur lucidité aborde dans un absolu qui en fait diffèrer la forme.

Pour ma part depuis mon association avec Barbara Auzou, je sais la parallèle entre l’image écrite sur les mots et les mots mis sur l’image menant à cet absolu., bien des chemins parcourus m’ont conduit à celui-ci pour que je puis aujourd’hui le considérer comme majeur.

Niala-Loisobleu – 17 Novembre 2018

UN CHEMIN

 

Jean Tardieu

 

 

Un chemin qui est un chemin

sans être un chemin

porte ce qui passe

et aussi ce qui ne passe pas

Ce qui passe est déjà passé

au moment où je le dis

Ce qui passera

je ne l’attends plus je ne l’atteins pas

Je tremble de nommer les choses car chacune prend vie et meurt à l’instant même où je l’écris.

Moi-même je m’efface comme les choses que je dis dans un fort tumulte de bruits, de cris.

Jean Tardieu

4 réflexions sur “UN CHEMIN

  1. Il y a dans cette charge émotive là une véritable mise à nu. C’est un oiseau qu’on lâche sans savoir si on va pouvoir assurer son vol, sans savoir quelle sera sa destination et sa réception.Parce qu’on ne peut pas faire abstraction de sa réception, elle est déjà contenue dans l’acte…Cela peut-être une douleur atroce de voir le petit étourneau se transformer en rapace au cours de son vol..La poésie ne démontre rien, je crois même qu’elle a horreur de toute forme de démonstration,elle est acte d’amour et tentative de rassemblement dans l’émotion…
    La force de ce qui nous lie est telle qu’elle exacerbe cette charge émotive-là.
    Je t’embrasse mon Alain et tourne mon SOLEIL VERS le jaune…

    Aimé par 3 personnes

Les commentaires sont fermés.