3 réflexions sur “RECIF

  1. La patine donne à la déchirure d’un jour cette caresse du temps qui ignore la meurtrissure
    un dépierrement à l’essartage
    amène la cicatrice du labour sous le trait du cheval ensemenceur
    Se découpe et reste l’image remasteurisée de la machine à remonter le tant…

    Bon Jour ma Barbara, les petites herbes non encore levées laissent de soie.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.