2 réflexions sur “Que ce monde demeure! Yves Bonnefoy

  1. V

    Que ce monde demeure,

    Que les mots ne soient pas

    Un jour ces ossements

    Gris, qu’auront becquetés,

    Criant, se disputant,

    Se dispersant,

    Les oiseaux, notre nuit

    Dans la lumière.

    Que ce monde demeure

    Comme cesse le temps

    Quand on lave la plaie

    De l’enfant qui pleure.

    Et lorsque l’on revient

    Dans la chambre sombre

    On voit qu’il dort en paix,

    Nuit, mais lumière.

    Yves Bonnefoy

    Les planches courbes, La pluie d’été, Que ce monde demeure

    Comme c’est beau…
    Merci mon Alain

    J'aime

    • L’éternité de la sève il a su en distinguer ce qui demeure et fait l’absolu du bois. Bonnefoy est à mes yeux le poète le plus en phase avec notre époque. Il en connaît la décadence, mais il se concentre sur la fonction utile du vivant qui en reste.
      Comme l’envie que tu m’apportes de me séparer
      par Toi de la branche morte ma Barbara.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.