2 réflexions sur “DORIQUE

  1. L’Atlas, Jean Follain.

    Presque femme une fillette
    lavait
    un linge à dentelles et jours
    au fleuve gravé finement
    dans l’atlas qu’emportait
    un fils dans la vallée
    vers la ville aux tours penchées
    et sous son bras déjà si fort
    sans rien regarder des arbres
    il tenait farouchement
    les figures du monde entier.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.