JE CUISTONNE


dbfeb8713c0a01f07b4f34417c1d8025

JE CUISTONNE

 

Les herbes s’éveillent, levant leurs fumées dans l’haleine du matin. Des coins de buissons dénudés, frissonnent en perlant des escarbilles du train de nuit Le couvercle non enfoncé, éteint quelque peu la montée des bulles, entre les interstices de l’eau qui bouille me parviennent des langueurs de veau, la langue à l’école du train et la transparence du moulin à sans prières à verse.

« Je t’aime couleur lagon »,

Dans les fleurs du papier-peint je trouve motif à unisexe. L’odeur des champignons que les lardons soulèvent a un coté basilic rougissant comme tomate, j’aime l’olive de Novembre…

Niala-Loisobleu – 1er Novembre 2018

3 réflexions sur “JE CUISTONNE

Les commentaires sont fermés.