QUI QUE QUOI


téléchargement

QUI QUE QUOI

 

Les tracas ne fleurissent qu’au coeur des coins de délices, pour ne pas infirmer que l’exception n’en veut pas à la règle. Le miroir à peine allumé dans ce matin bouché, où la pluie métronome sur le haut des bretelles, je sortis mon Janus du coffret à couverts.  Logé dans sa ouate, au confort organisé où il n’y a pas de place pour l’improvisation, le bougre mine de rien est allongé. Quand on veut faire semblant. Mais si qu’on se prénomme Janus on est l’un où l’autre, pas les deux en même temps. Le prenant entre le pousse et l’index je le sortis et le mis à poil, pour qu’il dise la vérité avant de lever la main droite. J’avais ôté la Bible de séjour, ça fait trop hôtel qui Trump, dès la table de nuit.

-Alors mon brave, dis-moi tout de ta pensée, est-ce obligatoire de se cacher derrière une assurance de propos avec lesquels on a rien à voir ?

Le miroir eut besoin d’un instant pour que la buée disparaisse, je ne lâchai rien, il se fit apparaître. Je vis tout de suite le nombre incalculable de quiproquos qui donnent un paquet d’occasions au fourbe pour mentir. Analyser demande des moyens au-dessus des capacités du malhonnête, à voir le toupet avec lequel il se défile quand on le prend en flagrant délit. On appelle ça la mauvaise foi.

Profitant de la présence du témoin irrécusable de notre égo, je lui demandai de me dire Dupin. Sa réponse fut tac au tac: à part la prière commune pour le quotidien, perds pas ton temps avec le Jacques, personne en majorité n’y entrave que dalle. Cependant pense que si c’est en liaison directe avec une personne choisie que tu le cites régulièrement, te prives pas. Le poète vivant n’a jamais été perçu de son temps, raison majeure de lui rendre justice. On est assez gavé par Jupiter qui pose des pardons politiciens à droite comme à gauche dans sa France qui s’arrête,

Qui que quoi

Qui que quoi dont d’où
la cantilène expulsée
atteindrait le point
où se peut écrire
sans penser

il casse une lettre
il ébruite trois
la lettre cassée s’endort

quoi relire quoi
merveille
à l’instant de l’air
déchiré

et recommence ou commence
à ouvrir la boucle, à éreinter
la monture

à piaffer de rire
dans la glu du marigot

.Jacques Dupin

 

Avant que la pluie vienne ton soleil arrosait tes cuisses d’un tempérament énergétique. Je gage que ce jour levé pluvieux, rajeunira ce seoir d’un coup. Aussi difficile que ça puisse être c’est dans son contraire exposé que la vérité est à dégager de sa gangue. Nous ne sommes rien que poussière, il est donc indispensable de balayer devant notre porte. Les simagrées ne tiennent pas devant l’armature du fond de chaque chose…

Niala-Loisobleu – 07/10/18

 

3 réflexions sur “QUI QUE QUOI

  1. La trêve. Jacques Dupin

    Le temps rectifiera la trace de nos luttes,

    Donnant une raison, un toit, à mes poussées de fièvre.

    Je l’ai débusqué, combattu pied à pied, Étranglé dans chaque nœud,
    Enfanté à chaque rupture.

    Aujourd’hui nous faisons route ensemble
    Comme le fleuve et le rideau de peupliers.

    Les chiens qui dorment dans ma voix
    Sont toujours des chiens enragés.

    Bonjour mon Alain…
    Je t’embrasse comme…

    Aimé par 1 personne

  2. Oui la trêve sur le tas, c’est qu’elle est bonne. On se barricade, on s’y sole, on s’y abreuve, comme pour qu’aucun trouble-fête ne grise le bleu..
    Merci ma Barbara je t’embrasse pas raye…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.