LES PAUMES D’ADAM


 

 

154621

LES PAUMES D’ADAM

 

ils s’insérent les peupliers du lé d’une l’écluse à l’autre dans le paysage d’un canal de la mare au rein. Quelque idée de changement vite laissée de côté.

Au cadran le soleil versatile se dépense avec plus ou moins d’avance qu’un peu de retard. Trop souvent mis aux sautes du brouillard

S’ils n’auraient jamais eu d’enfants

mouraient tous seuls

ils auraient pas été heureux

Mais sans que ça dommage la qualité du vrai profil de la terre

et sans atteindre au final

la certitude d’avoir vraiment traversé leur vie en ballon captif dirigé par eux…

 

Niala-Loisobleu – 18/09/18

3 réflexions sur “LES PAUMES D’ADAM

  1. Les feux du bivouac

    Les feux mouvants du bivouac
    Éclairent des formes de rêve
    Et le songe dans l’entrelacs
    Des branches lentement s’élève

    Voici les dédains du regret
    Tout écorché comme une fraise
    Le souvenir et le secret
    Dont il ne reste que la braise

    Guillaume Apollinaire.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.