CRIEZ, CRIEZ MAIS CRIEZ…


CRIEZ, CRIEZ MAIS CRIEZ…

 

Au trou qui s’avance

soudain au coeur du rire

à couper au sabre le ricochet du souffle

tendez vos cordes vocales hérissées sur l’ergot du refus

comme cet enfant

à sortir de ton ventre a en vie de briser  l’indifférence

de son corps saignant d’amour…

Niala-Loisobleu – 13/09/18

 

 

12 réflexions sur “CRIEZ, CRIEZ MAIS CRIEZ…

  1. j’ai roulé tous feux d’allégresse allumés,
    les gens me saluaient reconnaissants
    les mains se souviennent et dessinent à l’enfant
    une bouche à chanter les saisons retrouvées…

    Merci mon Alain.

    J'aime

  2. Les vents quand ils sentent les cons trairent
    allument les rétros-projecteurs
    on voit les vaches en plaine lumièr
    repousser ces tortillards
    A la corne muse
    le kilt mini-mini
    dégage les shows sets en n’oeufs mollets pour que l’air passe
    le geste joignant ses paroles en un seul et m’aime cri !

    Merci ma Barbara.

    Aimé par 1 personne

  3. Les histoires de r’ô minets m’ont toujours parues trompeuses, tu sais combien j’attache d’importance à appeler un chat un chat et non un chas pour un fil confondu avec le trou sacré du chasma par lequel les émanations fatidiques parvenaient à la pythie…
    Oh que de confusions bercent la langue ma Barbara.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.