UNA NOCHE MAS


UNA NOCHE MAS

La façade crame quand je m’appuie contre ta boîte à l’être

tu m’as foutu le feu à te cheminer

j’ose plus m’asseoir j’brûle la paille

le parquet garde mes doigts de pieds en trace de mégots

truffe sous la cendre je braise

et forge peau lux

comme castor battant d’étalon

la guitare

pour franchir

le barrage qui met le plumard en portefeuille…

N-L – 04/09/18

6 réflexions sur “UNA NOCHE MAS

Les commentaires sont fermés.