UNA NOCHE MAS


UNA NOCHE MAS

La façade crame quand je m’appuie contre ta boîte à l’être

tu m’as foutu le feu à te cheminer

j’ose plus m’asseoir j’brûle la paille

le parquet garde mes doigts de pieds en trace de mégots

truffe sous la cendre je braise

et forge peau lux

comme castor battant d’étalon

la guitare

pour franchir

le barrage qui met le plumard en portefeuille…

N-L – 04/09/18

Bonne journée à vous, je suis prêt à monter la Pierre d’Eau


5f7e8d1400babdcbabda9993e6a0af43

Bonne journée à vous, je suis prêt à monter la Pierre d’Eau

 

Comprendre est un parcours merveilleux, souvent plus difficile qu’un matin de course à pied dans une campagne polluée. Moi et la course à pied pas de problème, jamais on s’a rencontré, je l’ignore elle me fait pas chier avec ses vertus, on vit en paix. En revanche comprendre c’est une de mes tâches naturelles préférées. Hier ma Muse m’a fait un cadeau inestimable, nous parlions souvent de conduite ou d’attitudes propres au web, avec parfois des approches qui nous séparaient. J’ai cherché à comprendre, j’ai eu la surprise de découvrir qu’une Petite Chose qui s’esclaffe, saute  à pieds joints dans le caniveau pour que ça arrose de super et autres vroum-vroum que le grand prix automobile vacarme qu’il soit d’Italie ou de France sans autres effets que de déranger. Eh ben il s’avère qu’il y en a plus sous le capot de l’émotion que cette présence fidèle pose simplement que chez un montreur d’ourse femelle qui fait que discourir à s’y perdre sans qu’au bout de l’épuisement rien d’autre qu’une preuve d’indifférence domine en toute absence d’émotion. Pérorer pour démontrer dans le seul but de la théorie, en dehors de te gonfler du bulbe ça mène à quoi ?

Eh ben sachez que j’suis bien d’avoir compris ça. Me sens comme les cailles que des mers poissons couvent sans usage abusif, mais avec un savoir instructif à transmettre.

Bonne journée à vous, je suis prêt à monter la Pierre d’Eau, merci Barbara, chante-moi vite quelque chose…

 

Niala-Loisobleu – 04/09/18