LA FAUTE NON ACQUISE


163415

LA FAUTE NON ACQUISE

 

Être mis au plus pressé, s’acide, goût de citron, comme vie-naigre soumise à esclavage. Les oliviers malades se tordent stériles de fruits, faut se passer d’huile, pour ça pas de problème côté grince ça marche pour moi. Des fois le jardin a des secrets qu’il aurait pu garder pour lui. J’lui en aurai pas voulu.

Et comme si la barque était pas assez lourde de derrière la maison éventrée que j’adore pour les odeurs qu’elle garde d’amour a fallut qu’un jeu de colin-maillard fasse l’erreur en croyant reconnaître c’qui était pas derrière le bandeau.

Bof y a des jours pour se lever et d’autre pour pas. Seulement voilà quand on aime pas traîner au lit faut trouver moyen. J’avais sentu que j’avais guéri en me levant ce matin. J’avais faim donc je mangerai et tant pis pour les contre tant, après tout j’ai toujours dit qu’on était décideur de soi, alors merde à vos bans, j’vais côté lumière…

Niala-Loisobleu – 2 Septembre 2018