APRES L’ORAGE


portail-jardin-29

APRES L’ORAGE

Quand d’un coup tout a explosé il était comme Dali tant les montres molles fondaient dans leurs montures. L’excentrique s’accorde à la situation, on doit se réjouir côté Macron, Nicolas déménage, c’est la mascarade des démissions-renvois à la sauce pire. Et l’opportuniste Ségolène qui pense pouvoir encore en ajouter s’imagine…

J’ai eu un avertissement d’orage hier, les tripes en l’air et le haut-le-coeur qui va avec, stop, y en a marre, le gamin fait trop l’enfant-gâté pour qu’on n’y mette pas terme de la façon qui sera possible quand on sait qu’il dispose d’un pouvoir absolu.

Ainsi l’inconscience va devoir payer, c’est pas une raison suffisante pour me voir baisser culotte. Les guignols ne doivent pas se prendre pour des souverains. Mine de rien tout se dégrade, notre quotidien s’en prend plein les gencives. Moi j’suis pas d’accord pour aimer sans que l’amour respire à pleins poumons, le sein opprimé qui est fait prisonnier c’est l’asphyxie. Aussi je ferais preuve que la connerie humaine ne me concerne pas dans l’action, nu je suis né, nu je veux vivre mais au contraire du dépouillé…

Niala-Loisobleu – 29/08/18

6 réflexions sur “APRES L’ORAGE

  1. Mes dents mordent le parquet de cette envie-là moi aussi et je dégrafe le quotidien de ses corsets…Regarde, mon Alain, ils sont accrochés aux branches de ton arbre qui pleure, pas loin de la clématite qui circonvolue…

    Aimé par 1 personne

  2. On a le sentiment d’être que des zombies à la solde. Peux pas accepter cette allégeance dégradante. Nous avons pour devoir de nous faire respecter…
    Je regarde et vois ma Barbara et qui plus est j’entends 5 sur 5…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.