CONTE JUSQU’A SANS


4ed00c5409be28ea89f05747a9272b7e.jpg

CONTE JUSQU’A SANS

 

Effarouchée la branche s’incline au miroir d’eau remuée

la clef  reste sous la cache du pot de taire

Sitôt le cri de la collision passée la route s’est cherchée sous le jaunissement de l’herbe

comme l’appareil écrasé qui repart des emparés

En pleine poitrine la façade cachée, en contant jusqu’à sans, n’a rien pour empêcher les fleurs bleues de pleurer aux pluches d’ô gnons…

 

Niala-Loisobleu – 23 Août 2018

Une réflexion sur “CONTE JUSQU’A SANS

  1. Par respect, ESther est une rescapée de la Shoah,
    la plus vécue que j’ai connu des atteintes faites à la dignité humaine, je m’abstiendrais de tout commentaire. Ce qu’elle écrit ne touche qu’à cette souffrance là
    On ne peut l’associer à rien d’actuel
    N-L

    J'aime

Les commentaires sont fermés.