LE REVEIL A MICKEY


98469c7fa1001dc9e0159034e930d9bc

LE REVEIL A MICKEY

 

Dans le feu de mes yeux que l’acide mâche, ondule un fond ocarina

L’enfant aux poils blanchis survit aux sucs gastriques de l’ombre érosive

Je craie dis-je avant que l’ardoise ne m’arrive

Les pieds païens dans un ciel amphi où la scène est à quai

Des salades de papier recyclé dans un sans goût labelisé

Marin  un remous mécanique articule l’aileron du parc d’élevage de poisson pendant que sur l’écran géant de la boutique on voit l’Atlantide dans l’aquarium de la pyramide du Louvre

Un car scolaire en pleine vitesse se rue sur la terrasse de l’Université de Cluny néantisant le danger des incunables, l’avenir disparaît sous la folie des roues motrices

On entend les enfants chanter Heil Hitler

Des anneaux brisés de la chaîne je m’éveille, encore libre, bonjour mon Amour dis-je de mes lèvres déjeunant à la racine au bas de ton cou…

Niala-Loisobleu, – 20/08/18

4 réflexions sur “LE REVEIL A MICKEY

Les commentaires sont fermés.