Un zest de vent sur un seuil 


f3454a5e885a404aa4629ab1345df63d

Un zest de vent sur un seuil

Le chat doit être sorti, rien ne ronfle au pied de la cheminée, par la boîte à lettres on attend un bonjour comme on lave la lourdeur de l’atmosphère dans sa tête. La place sous le peint s’est toujours voulue franche et sereine.

Du tiroir de toilette le sel remonte du bord de mer tiré par une remontée d’encre prête à partir, c’est bon signe. Au mur d’un ex-voto on se balance le reflet sans tain de l’image qui montre le péri  dans le cadre de la mer.

Il y avait un chemin à cet endroit avant que le bull d’ô z’erre passe. Semons-nous les z’uns les z’autres.

En partant aux courses j’ai vu le cheval ruer pour exprimer son désir de sortir du scaphandre, la plongée aux enfers ne porte aucune chance d’en faire le gagnant. . La liberté épinglée en enseigne à la porte de la prison d’un état établi à tort, laisse à croire qu’on se sert toujours d’une religion pour faire croire. La confession est le meilleur engrais de la faute, je n’ai rien à demander pardon, jamais je n’ai trahi mes convictions.

Niala-Loisobleu – 17 Août 2018

5 réflexions sur “Un zest de vent sur un seuil 

Les commentaires sont fermés.