EPURE POUR UN SEOIR


p1050649

EPURE POUR UN SEOIR

Des pierres remontent les sentes que les pieds-nus chaussent

en bout à bout de cailloux transparents où l’image d’une table de ferme attend au pied du lit que le peint cuise aux remous des marches d’escaliers de ce cours d’ô

Ne gardant que selles du rêve roulant d’un bord à l’autre de la croupe chevaline

Le tilleul tourne sa cuillère dans la cour des miracles d’une histoire avancée

mais la menthe monte fraîche et forte dans l’arborescence du schéma que ne feront pas les rideaux aux fenêtres des fleurs roses

Percées grimpantes que l’herbe aux gueux accroche au treillage de notre rêve luttant contre la médiocrité du laid tourné.

Niala-Loisobleu – 31/07/18

ENTRE TIEN EMOI 9


a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c8

ENTRE TIEN EMOI 9

Ces murs un matin de plein hiver, nous étions à fendre. Ces murs regardés là. Ainsi depuis des années ils me voulaient voir accrochés. Leur surface monumentale, me laissa bouche-bée…

La chaleur  c’est ça qui a tout changé ? Sais pas mais ce qui est sûr c’est que ça à complètement changé nous ne sommes plus dans l’état d’esprit de cette invitation renouvelée depuis des années. Je laisse partir aux nuits ventées du vide. Au lieu d’une présentation de grandes oeuvres, la réduction au petit-format se sépare du projet de base.

Pour dix oeuvres…et de petits formats….

Mais un grand projet en commun avec Barbara Auzou: AUTAN OCCITAN a vu le jour.

Je regrette simplement

il ne sera pas montré au public dans son entité: manquera les poèmes

Rendez-moi ma jambe…

Niala-Loisobleu – 31/07/18