ENTRE TIEN EMOI 2


a5ac5ac76d480f42d4dd0e744a5bf8c8

ENTRE TIEN EMOI 2

 

A pied comme en autre moyen de transport, changer l’itinéraire c’est prendre les repaires de l’embuscade pour stratégie. On a vu Annibal tromper, le bourrin de Troie faire l’andouille, leurre ruse à l’appeau dure ont pu réussir. Imagines une pensée courtoise plus fiable qu’un GPS monter en selle. Les deux pieds aux étriers et les images en lanterne au fond des arçons. Le détail se met en macro plus gonflé qu’un Bibendum que tu peux savoir d’avance les aires à prendre. C’est grossier comme un mauvais conducteur qui parasite chronique qu’il fasse chaud où qu’il gèle un jour de pluie, qu’au final rien que du vert glas.

Peignant pas les girafes, mais d’instinct inné les poils que mon état de non-feignant me met dans la main, j’ai pas cassé les dents du peigne, pas plus que le rétroviseur inutile. Ma paume n’ayant pas d’attirance pour le jeu de con, figurez-vous que j’ai d’Autan mis le caillou à la fronde qu’un président-roi qui trompe mérite de se faire lapider.

Niala-Loisobleu – 23 Juillet 2018

LE CHEMIN FRUGAL


346165

LE CHEMIN FRUGAL

C’est le calme, le chemin frugal,
Le malheur qui n’a plus de nom.
C’est ma soif échancrée :
La sorcellerie, l’ingénuité.

Chassez-moi, suivez-moi.

Mais innombrable et ressemblant,

Tel que je serai.

Déjà les étoiles.

Déjà les cailloux, le torrent…

Chaque pas visible
Est un monde perdu,
Un arbre brûlé.
Chaque pas aveugle
Reconstruit la ville.
A travers nos larmes.
Dans l’air déchiré.

Si l’absence des dieux, leur fumée,

Ce fragment de quartz la contient toute,

Tu dois t’évader.

Mais dans le nombre et la ressemblance,

Blanche écriture tendue

Au-dessus d’un abîme approximatif.

Si la balle d’un mot te touche

Au moment voulu,

Toi, tu prends corps,

Surcroît des orages,

A la place où j’ai disparu.

Et l’indicible instrumental
Monte comme un feu fragile
D’un double corps anéanti
Par la nuit légère
Ou cet autre amour.

C’est le calme, le chemin frugal,
Le malheur qui n’a plus de nom.
C’est ma soif échancrée :
La sorcellerie, l’ingénuité.

BORDS DE ROUTE


IMG_1638

BORDS DE ROUTE

Un chevalet ballotte doucement, le tapis de l’atelier s’est avancé sur la route, la marée monte en longeant la côte. l’ô séant tiendra son erre, cap au phare d’occitan. L’heure tire le soleil au cabestan, de mes lèvres fraîches je tiens l’humide au pinceau, le caillou bat du pouls dans ma poche, lui émoi demandons à la vigie de crier la couleur en bornes déroulantes.

N-L  –  23/07/18

VIVE LE ROI !


Manifestation Jour de Colere

VIVE LE ROI !

 

Sorti du lit le jour se lève en la jouant polaire, le tant d’enfiler les premières heures et il faudra commencer par m’éponger avant de ramasser l’édredon. L’été a tout compris, le mode j’m’fous d’ta gueule de l’animal-homme il a réglé sa montre dessus. C’est la mode de répartir le système en bouillon de moules. Si seulement le bon lambda se rendait compte que ce qu’il a mis aux manettes est en tête de ce lamentable hit-parade. Mais faut pas rêver, si l’Emmanuel disent le président fait ce qui lui plaît…

Niala-Loisobleu – 23 Juillet  2018