La mer est montée au caillou qui est descendu de vélo


normal_Pointe_de_l_Espiguette_14

La mer est montée au caillou qui est descendu de vélo

Les grands oiseaux roses échassent ma pensée, me voici enfoncé jusqu’au cou dans la salinité féminine de l’Autan. Les ailes battent les jaunes du genêt que l’ocre du ciel gobe dans un bruit de succion. Au compas de la tangente l’angle de vue zénithe la base. L’horizontale de la mer est debout sur une seule jambe elle ose la verticale sur sa pointe.

La mer est montée au caillou qui est descendu de vélo

tâches claires sur un à-plat pastel

quelques maisons closes se retirent dans la fraîcheur en écoutant les bouzigues buller, le balancement du lamparo suit les vertèbres de la barque poussées par un autan d’humeur délicieusement érotique.

Niala-Loisobleu – 21/07/18

PENTU


Tout s’affirme au point d’être devenu qu’étranger au proche avoisinant

Sans la moindre nature à systématiser le contre, les pendules virent de fuseau toutes seules. Le sans à mon poignet pulse a la proue d’un cap, défi d’écolier qui cœur sorti du cours, buissonne sans céder à son choix. Combien de vies chat sert de regretter ? Nature je peins les pieds sur des vacances en route, le fond jeté des valises un chien resté à demeure.

C’est anormalement lourd ce qui ne peut se rendre délestable . Il advient même que ce qu’on lombaire arque mal le sens olfactif . La peur que ce qui arrive sans savoir apprenne séparément. Autan en porte le vent. Devant, la pierre se dresse en érection .

N-L – 22/07/18

.

BU LE TEINT


leonor-fini-chats-039

BU LE TEINT

Le drap gris tendu au plafond descend un ris d’eau sur les montants de l’armoire pas encore ouverte. Barbe Bleue, n’est pas dans les parages, je prends le droit de penser qu’entre les draps mon secret est tranquille dans son ruban rouge. Le merle n’a même pas siffler, quand à la clématite ses tiges toute en vrille sont bien raides. L’encre tien à quai, le cheval est….

Niala-Loisobleu – 21 Juillet 2018